AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | .
 

 akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   Sam 19 Avr - 4:51

avatar
Invité
Invité



Akisa Sumire Honjo

♦ Nom du personnage; Honjō

♦ Prénoms du personnage; Akisa Sumire Misao

♦ Date & Lieu de naissance; 27 Novembre à Hokkaidô

♦ Age du personnage; 25 ans

♦ Origines; Japonaises

♦ Sexualité; Hétéro

♦ Métier; Psychologue scolaire





Ce que je vois dans le miroir

Il n’y a aucun bruit dans l’endroit où tu te trouves, pas même tes pas. Pourtant tu marchais. Tu marchais en direction d’une salle que tu trouvais froide, fade lorsque tu en ouvrais la porte et que tu allumais la lumière, te donnant un geste de recul de la main qui se portait devant tes yeux qui eux, se fermais un peu. Déjà qu’en général ils n’étaient pas très… Ouverts. J’eu le même mouvement, j’avais l’impression que les LEDs me brulais les yeux, ironique quand on sais que c’est de la lumière froide. Très sympathique comme bonjour d’ailleurs.

T’avançant à l’aveugle tu te cognais sans te faire mal contre le comptoir qui t’arrivait au niveau du ventre. Posant tes mains fines sur le rebord, tu mis quelques minutes avant d’ouvrir les yeux et t’adapter à la lumière. Face à un miroir, tu regardais ce visage que tu connaissais si bien. C’était le tien. Tu te trouvais dans notre habituelle salle de bain à la lumière trop agressive que tu subissais au réveil.

Fermant et ouvrant les yeux à plusieurs reprises, tu essayais de faire en sorte qu’on aperçoit tes iris à la couleur peu banale qu’est le violet qui tire sur le bleu et le noir. Mais finalement tu abandonnais, tes yeux était bridé, montrant ta magnifique origine asiatique. Tu ne la détestais pas, tu ne l’aimais pas. Puis une main se levait et ébouriffa tes propres cheveux pour les démêler un peu avant le passage d’une quelconque brosse, te remerciant au passage pour avoir eu l’idée et l’envie de porter des cheveux court qui t’arrivait un peu au-dessus de la mâchoire. Tes mèches d’ébène qui tirais aussi vers le violet, était départagés en deux, par une mèche qui se posait tranquillement entre tes deux yeux, c’était en quelque sorte une particularité dans la famille. On pouvait dire que tu étais légèrement garçon manqué. Mais ta féminité naturelle prouvait le contraire en t’offrant de jolis attributs féminin qui pouvais presque jusqu’à en faire jalouser certaines et à provoquer le regard de certains. Bien que ton style de vêtement soit tout aussi masculin que ta coupe de cheveux, tes formes ne se masquent pas aussi facilement, et ce, malgré le fait que tu favorise la teinte noire pour tes vêtements.

Puis cette même main qui avait démêlé tes cheveux alla se poser sur ta joue, l’infâme luminosité venant de cette lumière blanchâtre montrant ta peau d’une couleur des plus pales. Un peu plus et on aurait pu te confondre avec un mort, voire pire même, un zombi, bien qu’il y avait cette lueur de vie dans tes yeux. Une lueur qui disait que malgré ce que tu as vécue, tu n’étais pas prête à abandonner si facilement. Mais ceci est une autre histoire. Sous une luminosité ordinaire, tu avais une peau tout aussi blanche, à quelques détails près. Elle était quand même assez rosée pour qu’on sache si tu vivais ou non.

Bien que pour répondre à cette question on pouvait aussi se référer à tes lèvres, magnifiquement bien rose pour ta nature de femme. On dit que certaine femme montre leurs beautés part des produits destinée à créer cette beauté artificielle. Mais celui ou celle qui avait l’honneur de te voir sans ton habituel masque pouvais dire que tu étais une femme de l’autre catégorie, celle qui ont une beauté naturelle. T’a beauté était considérée comme exotique par tes origines nippones. Mais tu t’en fichais.

D’ailleurs certains disent que ta petite taille est dut au fait que tu sois Japonaise, ce qui est extrêmement vulgaire, à la limite du racisme. Du haut de ton mètre soixante-huit tu arrivais à t’affirmer comme il se devait. Pour toi tu n’étais pas petite, tu te trouvais dans la moyenne. Et puis, ta petite taille t’offrait une bonne agilité, et ce, grâce à ton poids qui était assez proportionnel à ta taille, étant d’un petit cinquante-trois kilogrammes…
Après avoir fini ton inspection pour corriger les détails imparfaits, tu quittais cette pièce totalement froide et sans personnalité. Sans même me daigner un regard, comme j’aime ta bonne humeur du matin p’tite sœur…

[ 687 mots ]





Ce qui se passe dans ma tête

Akisa Sumire Misao Honjō... Misao... Fidélité... Voilà ce que je suis. Une représentation imparfaite de la fidélité. Car la perfection n'existe pas, je le sais, je le vois. Je suis réaliste. La réaliste que je suis a un avis dit "négatif" sur son propre caractère. Ce qui donne le sentiment que je suis modeste. Alors que je suis tout le contraire. La modestie est quelque chose qui n'est pas dans mon vocabulaire. Oui, je suis narcissique, bien que mon narcissisme ne se révèle qu'a certaine personne. Je me sens supérieure aux autres et je le fais savoir. Eh oui mes chers, je suis franche, très franche. Je dis tout ce qui me passe par la tête sans honte, que cela soit déplacée, blessant ou leurs antonymes. Mais mon réalisme laisse quand même à un petit côté rêveur de se fondre en moi.

Gentille, je le montre souvent. Enfin c'est ce que l'on dit de moi. Mais pour moi, je n'ai qu'une question en tête lorsque l'on me dit cela: Comment une personne narcissique pourrait être gentille ? Le pire, c'est que l'on pourrait dire que je suis généreuse. Certes, des fois je peux l'être. Mais en temps normal je suis égoïste. La seule chose que je fais partager en continuité aux gens, c'est ma présence, le fait que je sois un esprit dans un corps chaud, dont le sang se balade sagement dans ses veines.

Fidélité, je le suis toujours. Presque ironique. Presque de la chance que je porte le prénom Misao qui a cette définition. C'est sans doute mon trait de caractère le plus développé. Comme si mes parents avaient deviné que je serais ainsi... Je suis fidèle et donc loyale, oui, mais je ne suis pas naïve pour autant. Bien au contraire, mon réalisme m'aidant à ne pas l'être. Faisant de moi une personne difficilement influençable. Je garde toujours la tête froide, même dans les pires situations.

Imparfaite que je suis, je suis maudite des 7 péchés capitaux, comme tout être vivant. Mais ces même pêchés ne sont pas du même niveau, comme la Colère. Que j'use très peu. Je me montre toujours calme, les seuls moments où je m'énerve vraiment, c'est lorsque l'on touche aux gens que j'aime. Ce qui veux dire, personne. A part mes frères. Mais contrairement à ce pêché, mon Envie est plus haute. Cette envie est caractérisée par un manque d'attention, d'amour, n'ayant plus personne sur qui compter. Mon Avarice est aussi haute, grâce à mon narcissisme. La Luxure... On ne peut pas dire que ce pêché soit développé. Même si je ne me gêne pas pour montrer, faire croire le contraire avec une perversion peu présente. La Gourmandise... Elle frôle le zéro. Si il y a bien une chose que je ne fais pas, c'est cela, manger. En parlant de zéro, ma Paresse suit tout aussi bien le mouvement par mon hyperactivité, qui n'est quand même pas très élevée.

Si il y a bien une chose que je n'aime pas, c'est lorsqu'il ne se passe rien, je n'aime pas le calme autour de moi. Cela me donne un sentiment d'abandon. Cela est très idiot, mais malgré mon caractère calme et narcissique, tout ce que je veux c'est être vue par les autres, ne serais-ce qu'un tout petit instant. Ainsi, je fais toujours en sorte d'embêter les gens, rien que pour un regard. Même si je ne le dis pas, bien sûr. Oui je suis franche, mais mon avis négatif sur moi-même fait de moi une personne bordélique mentalement. Un coup je suis ce que je dis être de moi, un coup je peux être le contraire.

Aussi, je suis du genre à être gamine, rien qu'à voir mon caractère qui demande inconsciemment de l'attention. Malgré tout, je ne montre pas cet aspect de ma personnalité. Tout ce que je montre aux gens, c'est mon calme, mon côté narcissique, ma franchise et mon égoïsme. Quoi ? Comment ça pas de qualités ? J'en ai, moi, aussi imparfaite que je suis ?

Je suis très contradictoire, n'est-ce pas ? Je n'y peux rien, désolée. Je suis comme ça et pas autrement.
 

∞ En plus simple: Gentille ; Souriante ; Calme ; Loyale ; Réaliste ; Beaucoup trop franche ; Narcissique ; Enfantine ; Facilement jalouse ; Très bon sang-froid ; Observatrice ; Sérieuse ; Egoïste ; Modeste quand elle veux ; Compliquée dans sa façon de voir le monde et surtout dans sa façon de se voir elle-même ; N'aime pas la solitude, en a presque peur ; Polie, sauf les rares moments ou elle s'énerve ;

[ 687 mots sans le résumé ; 763 avec ]





Ce que j'ai fait de ma vie

▬ Date de naissance.
▬ … Tu ne l’a connais pas depuis le temps, otouto ?
▬ Aneki… Bon… Née un 27 novembre. Quelle année ?

Un soupir se fait entendre dans le salon, aneki, ou plutôt Akisa était en train de lire un bouquin sur la psycho. Comme d’hab. Pendant que moi je m’occupais à remplir quelques papiers administratif. Moi, le cadet en train de faire la paperasse de ma grande sœur. Bon, ce n’était pas comme si je l’avais pas proposé et je n’avais pas de temps à tuer mais quand même. Elle aurait pu m’aider au lieu de lire son fichu livre.

Marquant de mon écriture sombre et ronde son année de naissance, je repensais au temps où on était tous gosses, moi, Natsume, âgé de 4 ans et Akisa ainsi que Shigure qui étaient âgés de 6 ans. On avait déjà déménagé en Europe. Quittant notre petit coin tranquille d’Hokkaidô. Ces deux-là n’étaient pas jumeaux pour rien. Même si parfois les gens nous prenaient pour des triplés à cause de notre ressemblance physique.

Pourtant ses deux-là était plutôt gentil à cette époque. Notre mère est décédée en me donnant la vie, pourtant, quand ils l’on comprit, ils ne m’ont pas détesté. Au contraire, ils me surprotégeaient. Et ont étaient heureux, ‘tosan, Akisa et Shigure ainsi que moi-même. On vivait comme on le voulait. C’est idiot mais c’est comme ça.

▬ On mange quoi ce soir ?
▬ C’est dans ton formulaire ça ? Je ne savais pas.

Sur le coup, je rigolais, elle m’avait répondu du tac-o-tac. Elle était toujours comme ça, dès qu’elle avait pu se débrouiller par elle-même, elle avait pris la place de notre mère pour alléger les épaules de notre père. Aniki et moi on se demandait comment elle faisait par moment. Elle avait beau être moyenne dans ses notes, elle avait quand même le temps d’aller à son club de kendo et d’avoir assez d’énergie pour s’occuper des tâches ménagères pendants que trois flemmards squattait la maison. On avait à peine 10 et 12 ans qu’elle apprenait à cuisiner pour nous. Faut dire qu’elle était aidée aussi. On l’aidait du mieux qu’on pouvait pour faire plaisir à notre père.

La regardant pendant qu’elle lisait, je la trouvais calme, c’était normal, mais parfois elle avait cet air narcissique au visage. Pour être franc, ni moi ni aniki n’aimons la voir aussi calme. Ca nous rappelait ses années où elle fut la cible de crétins du lycée qui la trouvait trop réservée à leurs gouts. C’est aussi à ce moment-là ou tout a dérapé. Pendant qu’Akisa se renfermait sur elle-même pour se protéger des moqueries, Shigure avait un comportement de frère protecteur envers elle, et il gérait mal, mais très mal sa colère. Ca finissait souvent avec des coups, et des punitions, des renvois. Et moi, entre les deux. J’essayais de calmer Shig pendant que notre père essayer de remonter le moral de Kisa.

▬ Natsu.
▬ Hm ?
▬ Tu me fixe. Pourquoi ?

J’ouvrais la bouche, j’avais été pris sur le fait, en train de dévisager ma sœur pendant que je me perdais dans mes pensées. J’esquissais un grand sourire, autant la jouer franc jeu, elle n’est plus l’adolescente blessée. Au contraire, elle est celle qui aide ceux qui le sont à aller mieux.

▬ Je repensais à nos études. Et… Au moment où ‘tosan est parti.
▬ Ça fait un peu dix ans que ça s’est passé ça, tu sais ? Tourne la page.
▬ C’est toi qui dis ça. C’est pourtant toi qui as eu le plus de mal à la tourner cette page.

Levant les yeux je regardais le reflet de Kisa, son reflet au masculin qu’on appelait tous les deux aniki. Akisa, elle, ne leva pas ses yeux de moi. Elle souriait. Puis elle riait en silence en fermant son livre. Avant de se lever et de toiser son jumeau.

▬ C’est vrai, mais regarde, dix ans après, je vais bien, je suis devenue le contraire de ce que j’étais et je suis même devenue psychologue pour ado.

Elle s’était débrouillée pour réussir ses études alors qu’on était dans un foyer. Et maintenant elle écoutait les problèmes de ses gosses et essayais de les régler du mieux qu’elle le pouvait avec son sang-froid et sa gentillesse…

[ 687 mots /pan/ Nan j'déconne, j'ai fait un effort. 719 mots ]



Ce que je suis vraiment


▬ Prénom/Pseudo; Soldia-Alyss

▬ Âge; 17 ans

▬ Où avez vous connu le Forum ; Par deux membres du forum. Y e sais pas qui par contre.

▬ Première Impression ; Moyenne. Mais sans graph/codeur c'est normal. S'non niveau rp, j'aime.

▬ Présence sur le forum ; 5 / 7

▬ Double compte ;  [] Oui - [✗] Non

▬ Code du règlement ; Validé par Miya


Créé par Sinn sur Epicode



Dernière édition par Akisa S. Honjō le Sam 19 Avr - 21:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   Sam 19 Avr - 9:55

avatar
Féminin
Messages : 422
Date d'inscription : 28/02/2014
Roman C. Clementini
Fondatrice & Infirmière ultra sexy <3


Welcome to the forum Akisa 8D 


Alors tout d'abord, je te souhaite la Bienvenue sur notre petit forum autrement appelé Saucisseland  Right 2  ! J'espère que tu t'y sentiras comme chez toi et que tu t'amuseras parmi nous comme une petite folle ! Vu que j'ai remarqué que tu avais mis notre SUPER code de la mort qui tue de la saucisse, je l'ai validé avec un grand plaisir ! Quand tu auras fini ta fiche, fais nous signe comme ça nous pourrons te valider.  Quand cela sera fait, je repasserai pour t'indiquer quelques petites choses à faire après ta validation ! Encore une fois, je te souhaite la bienvenue parmi nous et je te souhaite un bon courage pour ta fiche ! Hello

P.S : Si jamais tu as un soucis quelconque, n'hésite pas à contacter le staff ! Nous nous ferons un plaisir de t'aider !   
  

_________________
Miya

 Tu as été l'amour de ma vie mais moi je ne suis qu'un chapitre de la tienne. Et ça va durer très longtemps, et tu sais pourquoi j'le sais ? Parce-que encore aujourd'hui, tous les matins au réveil, la toute première chose que j'veux c'est voir ton visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lover-curses.forumactif.org
MessageSujet: Re: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   Sam 19 Avr - 11:31

avatar
Invité
Invité

Bienvenue !

Il reste maintenant à trouver qui a bien pu te ramener.
Et juste comme ça, en disant qu'elle est petite avec un mètre soixante-huit, tu risques de faire complexer certains. Haha 8)

En tout cas, j'te souhaite de bons moments et de bien t'amuser parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   Sam 19 Avr - 21:25

avatar
Invité
Invité

Thanks ~ ♥

Franz : Mais c'est fais exprès. J'aime faire rager les gens. 8D *sors*

Oh, et au passage, vu que j'dois montrer ma tite tête pour dire que j'ai fini... J'fais un Up des ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   Sam 19 Avr - 21:40

avatar
Invité
Invité

Bon et bien, tout d'abord bienvenue à toi, notre nouvelle psychologue.
Ta fiche est agréable à lire, et le fait d'associer le narrateur à un personnage de ton histoire m'a bien plu. C'est pour cela que...

TU ES VALIDÉE !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   Sam 19 Avr - 21:45

avatar
Féminin
Messages : 422
Date d'inscription : 28/02/2014
Roman C. Clementini
Fondatrice & Infirmière ultra sexy <3

«Félicitations ! »


Eh bien, eh bien, eh bien ! Il parait que tu as été validé ? Mais c'est parfait dit moi ! Car justement, alors que tu pensais en avoir fini avec la paperasse, me revoici avec une petite liste des choses essentielles à faire pour que ton intégration au forum soit complète ! \o/

Alors tout d'abord, il te faudra aller ici pour faire recenser ton avatar. A quoi ça sert ? Bah en gros quand un nouveau membre s'inscrit, il peut consulter cette liste pour voir les personnages qui ont été pris. Ainsi, cela évite de se retrouver avec deux mêmes têtes sur le forum. De plus, c'est toujours plus facile de lire une liste que de regarder le profil de tous les membres.

Ensuite, il te faudra aller ici pour que tu puisses réserver ton logement afin de ne pas te retrouver à la rue. Après tout, un bon lit est toujours plus agréable !

Finalement, tu peux te rendre ici et ici pour faire une demande de rp et tes créations de liens.

Il reste cependant une petite chose que tu pourrais faire pour faire plaisir à tes petits administrateurs chéris. En gros, nous aimerions que tu passes ici. En gros, ce sont les tops-sites sur lesquels se trouvent le forum. Nous savons que parfois, vous n'avez pas le temps ou tout simplement, que vous n'y pensez pas, mais ça serait vraiment chouette que tu essayes de voter dés que tu peux. De un, ça nous fera plaisir et de deux, ça te ramènera pleins de coupains et pleins de coupines ! De plus, si tu fais recenser tes votes ici, tu pourras tenter de gagner pleins de supers cadeaux !

Alors, je pense t'avoir tout dit donc quand tu auras fait tout ça,  il ne te restera plus qu'à enflammer le forum avec ta joie de rp et ta bonne humeur !

La Team Rocket
codage par Junnie sur apple-spring

_________________
Miya

 Tu as été l'amour de ma vie mais moi je ne suis qu'un chapitre de la tienne. Et ça va durer très longtemps, et tu sais pourquoi j'le sais ? Parce-que encore aujourd'hui, tous les matins au réveil, la toute première chose que j'veux c'est voir ton visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lover-curses.forumactif.org
MessageSujet: Re: akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

akisa sumire honjō △ « les mots qu'on n'a pas prononcés sont les fleurs du silence... » △ 100 %

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le règlement d'amitié & discussion autour d'une photo
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés
» Vire-langues,,,Amusez-vous bien en prononçant ces petits mots.
» Lire en anglais : mots, expressions difficiles à comprendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lover Curses :: Parce qu'il faut bien passer par la... :: Personnage :: Présentations des membres :: Fiches validées-